L’infection urinaire du chat : prévention, symptômes et traitement

Les symptômes d’une infection urinaire chez un chat peuvent être subtils ou évidents. Ils incluent généralement des changements dans la quantité et la couleur des selles du félin ainsi que des signes visibles de douleur au moment où il urine. Quels sont les traitements nécessaires à mettre en place ? Comment prévenir la maladie ? Nos réponses !

La prévention de l’infection urinaire chez le chat

Pour prévenir les pathologies rénales, digestives et l’infection urinaire, il faut conférer à votre animal une croquette chat saine et équilibrée. Aussi, il faut vous assurer que votre chat ait toujours accès à une quantité suffisante d’eau fraîche. Ce, pour éviter la déshydratation, à l’origine des problèmes rénaux et urinaires.

Qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée et saine pour un chat ? Ce sont des repas nutritifs riches en protéines. Il est également important de surveiller son poids, car un excès pondéral augmente le risque d’infections urogénitales félines dues à des bactéries accumulées autour du bassin où se trouve la vessie du chat.

Pour choisir la pâtée ou croquette de votre animal, faites confiance à une marque réputée dans l’alimentation animale.

Nettoyer régulièrement la litière de votre chat est également important. Cela aide à empêcher l’accumulation excessive de bactéries nocives qui provoquent souvent l’infection urinaire chez le chat. Si possible, utilisez un produit nettoyant sans parfum spécialement conçu pour entretenir correctement la litière afin que votre animal puisse y faire sa toilette sans danger.

Les signes de l’infection urinaire chez le chat

Les symptômes d’infection urinaire chez le chat peuvent être très variés et se manifester sous différentes formes. Les signes les plus courants sont :

À lire également  Quelles sont les formules magiques préférées par Harry Potter ?

– des mictions fréquentes, douloureuses ou incontrôlées ;

– une forte odeur de l’urine et des pertes anormales ;

Dans les cas les plus graves, un chat atteint d’une infection urinaire peut présenter également des vomissements, une soif excessive ainsi qu’un comportement inhabituel comme la dépression et l’anxiété.

Les traitements essentiels de l’infection urinaire chez le chat

L’infection urinaire chez le chat est une pathologie causée par des bactéries, des virus ou des parasites. Si vous suspectez que votre animal a une infection urinaire, il est important de consulter immédiatement un vétérinaire pour obtenir le bon traitement.

Il existe différentes options de traitement pour les infections urinaires chez les félins :

  • l’utilisation d’antibiotiques à long terme : cela permet de contrôler la croissance bactérienne et réduire les symptômes ;

  • l’utilisation de diurétiques oraux ou injectables ;

  • l’utilisation de suppléments nutritionnels ;

  • le traitement à base de probiotiques contenant du lactobacillus acidophilus ;

  • le changement alimentaire : dans ce cas, il faut passer à une nourriture humide riche en protéines animales plutôt qu’à base d’aliments secs riches en glucides.

Les traitements ne doivent jamais être entrepris sans avoir consulté un professionnel qualifié, car certains mauvais choix peuvent aggraver encore plus l’infection du système urinaire du chat. Il convient également de surveiller attentivement votre animal afin qu’il puisse recevoir rapidement toute assistance si son état se dégrade brusquement.

Enfin, lorsque le diagnostic initial est confirmé, il est important de faire un suivi régulier auprès d’un vétérinaire. Ce, afin qu’un soignant puisse s’assurer que la guérison de l’animal progresse correctement.

L’importance du suivi vétérinaire en cas d’infection urinaire de votre chat

La consultation vétérinaire est indispensable si l’infection de votre chat persiste. Le diagnostic rapide est essentiel pour éviter la propagation des symptômes associés aux infections urinaires à long terme. Surtout s’il s’agit de la cystite interstitielle chronique (CIC). Les symptômes possibles de cette pathologie incluent une perte inexpliquée du poids corporel, une miction fréquente et douloureuse ainsi qu’un manque général de vigueur physique ou mentale chez le chat affecté.

À lire également  Utiliser la broderie de diamant afin de décorer vos murs tout en s’amusant.

Une visite tous les six mois au cabinet vétérinaire permettra au propriétaire comme au vétérinaire de détecter précocement ces signaux avant-coureurs potentiellement mortels si non traités adéquatement à temps.

Ensuite, il existe certains tests spéciaux qui peuvent être effectués pendant cette visite régulière dont : analyse urine complète, test sanguin complet, radiographie abdominale, etc. Ces tests compléteront le processus du diagnostic initial sur les antécédents cliniques recueilli durant la consultation. Ils aident grandement à confirmer définitivement si votre chat souffre d’une infection urinaire ou pas. De plus, ce type d’examens supplémentaires offrira aux vétérinaires beaucoup plus d’informations quant aux causes de la pathologie.

Voici 4 points essentiels à savoir sur l’infection urinaire du chat. Pour prévenir cette pathologie, donnez à votre animal une alimentation de qualité, hydratez-le correctement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *