David Fincher : un auteur polyvalent

Fight club, The social network, house of cards si vous les connaissez ont été créées grâce à un grand nom du cinéma, David FINCHER. Ce cinéaste très apprécié au cinéma et à la télévision s’est illustré grâce à sa sensibilité artistique particulière. Ce billet fait un focus sur la carrière de ce brillant cinéaste. 

Une carrière impressionnante

Une chose est sûre, David Fincher ne passe pas inaperçu. Sa carrière et ses œuvres parlent pour lui. Avant de débuter en tant que réalisateur de séries télévisées, c’était déjà un génie du grand écran ayant à son actif plusieurs films cultes comme Zodiac et Se7en. C’est donc sans surprises que ses producteurs ont misé sur lui comme ils l’auraient fait sur les jeux de betFIRST pour ses débuts à la TV. D’ailleurs, son plus gros coup, il va le jouer en réalisant les deux premiers épisodes de House Of Cards. 

Cette série télévisée à succès mettant en scène des vedettes comme Kevin Spacey et Robin Wright dans des rôles principaux a depuis gagné beaucoup plus en popularité. David Fincher a donc su marquer d’une empreinte indélébile ce show TV à tel point qu’il en est même devenu le producteur. 

Le début d’une plus grande renommée

Pour une nouvelle tentative au petit écran, l’auteur de Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes, n’y est pas allé de main morte. Il a tout bonnement rapporté toute sa créativité, son génie et son art cinématographique dans la réalisation de l’immense série télévisée Mindhunter. Cette série évènement est du coup devenue un chef d’œuvre. Le plus grand de toute l’histoire de la plateforme Netflix. Pour vous en persuader, il suffit juste de regarder les recettes et les profits générés. 

À lire également  Les meilleurs aéroports pour jouer

Encore une fois et même si c’est sur le petit écran, David Fincher s’illustre par une thématique assez singulière. Il faut rappeler que la série raconte le début des techniques de profilage des sérial killers par le FBI, un concept qui plaît depuis toujours à l’auteur. En témoignent des productions cinématographiques comme Gone girl ou encore Zodiac. Toutefois, le réalisateur ne s’est pas contenté de cela.

Il a encore produit pour Netflix un autre Show dont le titre parle pour lui-même. C’était en 2019 et il s’agissait de Love, Death & Robots. Cette série d’anthologie, place encore une fois le réalisateur sous le feu des projecteurs grâce à un genre série d’animation et à son style onirique. Même si cette fois, il ne fait que produire, il a su s’entourer d’une bonne équipe. Le réalisateurTim Muller auteur de Deadpool avec qui il partage une bonne fibre artistique en fait d’ailleurs partie.

House of Cards : une œuvre clé dans la filmographie de David Fincher

De toutes ces œuvres, House of Cards représente assurément la production qui résume le mieux la philosophie de David Fincher au petit écran. Cette œuvre a changé définitivement le visage de la série TV en raflant de multiples nominations aux Emmy Awards. C’est vous dire le niveau de créativité qui y est présent. Si avec Fincher la limite entre l’art cinématographique et les œuvres télévisées a toujours été mince, il marque tout de même un coup de génie cette fois. 

House of Cards, se distingue avant tout par : 

  • Une cible bien identifiée qui est en l’occurrence les adultes ; 

  • Un casting haut en couleur qui rallient plusieurs groupes ayant des centres d’intérêts différents avec en tête un certain Eli Roth,star adulée pour sa contribution au genre horreur ;

  • Et bien sûr une trame narrative profonde, sombre et intelligemment menée.

En résumé du David Fincher tout craché. Il était évident que le succès serait au rendez-vous.

À lire également  5 idées voyages pour se ressourcer

La noirceur et l’horreur selon David Fincher

David Fincher s’est toujours caractérisé dans ses œuvres cinématographiques avec un goût particulier pour les drames, l’horreur et le suspense. Devenu également un génie du petit écran, il illustre assez aisément l’horreur dans ses séries TV à partir de codes qui lui sont propres. Très méticuleux, il sculpte en effet la nature humaine en dotant ses personnages de conflits intérieurs pesants. C’est sûrement l’un des seuls auteurs à savoir créer et briser la solidité ou la stabilité de l’esprit humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *